Pierre Roland Mercier, auteur.


 

Commentaires des lectrices et lecteurs

 

Titre concerné : Le sixième sens d'Éric

Je n'avais encore jamais lu un roman initiatique, j'hésitais jusqu'à ce qu'une amie me parle du "Sixième sens d'Éric" avec enthousiasme. J'ai vraiment aimé l'expérience. C'est plus qu'une bonne histoire, c'est une occasion de voir les choses qui nous entourent différemment. - Karine

Bien des choses dans ce livre nous restent en tête par la suite. C'est un livre qui ouvre les yeux, tout étant une histoire attachante dont la fin surprend le lecteur - Raymonde

J'ai vraiment tout apprécié dans ce roman. L'endroit étrange où ça se passe, les personnages, le suspens, on se demande où tout ça vous nous mener ce qui nous pousse à avancer dans l'histoire. - Gilles

 

Titre concerné: Jeanne et les secrets de son père

Je dois dire que je suis tombé en amour ave votre personnage principal. J'aime bien sa manière de voir la vie et de faire face aux événements. Et c'est une super histoire aussi. Le moment où elle retourne le caillou au voyou... on s'y croirait. - Lise

Difficile de poser ce livre une fois commencé ! - Jacynthe

Belle lecture, j'ai vraiment apprécié. - Marc

Je ne lis pas souvent parce que souvent déçue, mais cette fois, j'ai pu plonger dans l'histoire dès les premières pages - Annie

C'est tout changement de destin. Une histoire comme je les aime, pas trop tirée par les cheveux. - Pierre

 

Titre concerné Julia et l'enfer d'à coté

Suspense soutenu, personnage principal crédible, tout est bien surtout que la fin est absolument imprévisible et nous jette vraiment par terre. - Denis

Moi, j'ai aimé tout particulièrement la débrouillardise de Julia. C'est une belle histoire que je recommande sans hésiter à mes amis. - Nancy

J'aime les histoires où rien n'est prévisible et c'est le cas avec ce roman. Et ce qui m'a accrochée le plus, c'est que tout ce qui entoure Julia, elle le voit comme tout le monde le verrait, jusqu'à qu'un tout petit élément cloche quelque part. C'est une bonne histoire, bien racontée, qui nous fait regretter de refermer le livre à la fin. - Yann

Tout le long du récit j'avais hâte de savoir... alors je lisais page après page, quitte à me mettre au lit très tard. Et, à la fin, je me suis dit que j'aurais bien aimé rester dans cette histoire pendant des heures encore. C'est là qu'on comprend vraiment le sens de "toute bonne chose a une fin". À lire sans faute ! - Émilie

J'ai découvert ce livre sur le site Amazon. J'ai aussi découvert l'auteur, que je ne connaissais pas. J'ai déjà lu 2 de ses romans depuis et je compte lire les autres. C'est vraiment un auteur à découvrir. - Mélissa


Titre concerné Julia et l'enfer d'à coté

Je viens juste de finir "Julia et l’enfer d’à côté" et j’ai vu "Le clavier post-mortem..." tome 2. Je viens de l’acheter. Vous devenez un de mes auteurs préféré avec Anne Robillard. Votre écriture permet l’imagination.
J’aime beaucoup et comme femme entrepreneure, vous me permettez de m’évader. Merci ! - Catherine Thoueille


Titre concerné: La lettre d'outre-tombe

J'ai vraiment passé un bon moment avec ce roman, peut-être un peu court à mon gout, car j'aurais voulu voir Annie vivre sa nouvelle vie un peu plus longtemps, en m'imaginant à sa place surtout. Je suis étonnée que vous, un homme, arriviez à reproduire le personnage d'Annie, le personnage principal de l'histoire, avec autant de facilité. Comment faites-vous ?

Nathalie

Bonjour, Nathalie, il n'y a pas de secret autre que l'observation et la réflexion. Dans la vie, suis un conjoint "cérébral" comme dit ma compagne et j'ai eu la chance de partager mon existence avec quelques compagnes très différentes les unes des autres. Cela m'a permis d'observer et de comprendre, dans la mesure du possible, ce qui distinguait chacune d'elles. De plus, en télévision je me suis entouré de femmes à tous les niveaux lorsque c'était possible. J'adore travailler avec les femmes, surtout parce qu'elles sont bien plus souvent prêtes à se remettre en question tant professionnellement que personnellement, ce qui permet de progresser à la fois professionnellement et dans la connaissance de soi. Je suis ce genre d'homme qui se pose mille questions et qui fait son possible pour y trouver des réponses. J'ai lu des dizaines d'ouvrages de psychologie, et tout autant sur le féminisme. D'ailleurs, alors que j'étais un tout jeune réalisateur, un peu macho je l'avoue, une consœur de travail m'a remis un livre écrit par Benoite Groulx, dont le titre était "Ainsi soit-elle". Ce livre est devenu mon livre de chevet et il l'est resté durant au moins deux ans. C'est un des ouvrages qui m'a ouvert les yeux sur la situation de la femme dans nos sociétés et sur l'importance de rectifier les choses. Après ce genre de lecteur, le macho en moi a fondu comme neige au soleil.


Titre concerné: La lettre d'outre-tombe

Je me suis demandé tout au long si c'était une histoire de revenants ou pas. Et vous m'avez maintenu dans le doute jusqu'à la toute dernière page. Bravo, c'est un bon roman M. Mercier.


Titre concerné: La lettre d'outre-tombe

Un roman qui se lit d'un trait. C'est moi qui vous avais écrit pour vous dire que j'ai passé une nuit blanche à le lire, parce que je n'arrivais pas à m'en séparer pour juste aller dormir. Le lendemain matin, je me suis fait porter pâle. Merci encore pour cette superbe histoire. Je me lance dans votre autre roman maintenant, le clavier... mais le titre me parait un peu sombre, non ?

Gisèle Leroy

Merci pour vos bons mots Mme Leroy, et à propos du titre - Le clavier post-mortem - Projet CPM, ne vous laissez pas impressionner, c'est un roman sur la vie, pas sur la mort. Il vous entrainera plus loin encore que "La lettre d'outre tombe", dont le titre n'était pas moins inquiétant, probablement et pourtant, vous avez passé un bon moment. Vous verrez, j'aime bien un titre qui accroche à la réalité, et Annie a bien reçu une lettre d'outre-tombe. Était-elle vraiment écrite par une morte ? Vous le savez, vous, désormais, mais je n'élabore pas pour ceux qui n'ont pas lu encore le livre. Quant à mon roman sur le clavier post-mortem, ce clavier permet aux gens décédés de communiquer avec nous, les vivants. Donc, c'est on ne peut plus vivant comme sujet, puisque les morts sont toujours en vie eux-mêmes alors que nous les avions cru disparus. À mon avis, tout le plaisir de ce roman repose sur le fait que les personnages s'y retrouvent confrontés à une réalité différente de celle que nous connaissons, mais qui n'est pas du tout impossible pour autant et ça, justement nous le sentons tous. Et puis, il n'y a pas de preuves reconnues mondialement, ni pour ni contre la continuité de la vie après la mort. Je me suis donc amusé à imaginer comment se passerait cette découverte, ce choc, de constater que nos défunts disparus, ne sont en fait disparus qu'à nos yeux alors qu'ils sont toujours parmi nous.



Titre concerné: Le clavier post-mortem - Projet CPM

Votre histoire est fabuleuse. Elle m'a fait pleurer à quelques reprises, mais elle a toujours su garder mon enthousiasme à la poursuivre. Je ne peux m'empêcher de m'arrêter un instant pour vous en faire part. Je retourne à ma lecture. J'ai arrêté mon travail étant incapable de m'empêcher de me replonger dans sa lecture que j'achèverai bientôt à regret. Je vous reviens lorsque j'aurai terminé, encore à regret, cette lecture que je voudrais sans fin. (Daniel Roy).

Merci pour ces mots qui me font grandement plaisir et surtout j'apprécie de constater l'effet qu'a sur vous ce récit. J'attendrai votre commentaire final avec intérêt.

Titre concerné: Le clavier post-mortem - Projet CPM

J'étais très hésitant à commander ce roman sur Amazon. Votre nom m'était étranger et je ne me fis pas vraiment aux commentaires indiqués. Mais, sans doute comme beaucoup de gens, je me suis laissé tenter par le sujet pour le moins particulier, ce clavier que les défunts peuvent utiliser pour nous faire connaitre leur présence et ce qui leur arrive de leur côté. J'avoue que ce que j'ai trouvé dans cette histoire m'a agréablement surpris. Souvent, les romans partent d'une bonne idée, mais ils prennent une tangente qui ne me convient pas du tout. Auquel cas, je trouve dommage ce gaspillage de nouvelles idées, si rares en 2016. Par contre, comme je vous le disais, cette fois, enfin, ça n'a pas été le cas. J'ai passé des heures passionnantes devant ma liseuse. Lorsque j'ai compris que David, le personnage principal, était bien plus impliqué qu'il ne le croyait... lorsque j'ai compris tout ce qu'il y avait tout autour de lui dès le début, c'est là que vous m'avez vraiment mis le grappin dessus en tant que lecteur. J'aime les choses de l'étrange, ce qui me sort du quotidien, ce qui me surprend et me fait rêver tout éveillé. C'est exactement ce que j'ai trouvé dans ce roman et je vous suivrai avec plaisir dans le tome 2, en souhaitant que vous gardiez une tangente qui m'accroche autant.

(Gilles Massicotte)

Merci, M. Massicotte. C'est très motivant pour un auteur de lire des commentaires aussi précis. Je sais ce que vous voulez dire, à propos des sujets intéressants mal traités. Je le vis souvent de mon côté, dans mes propres lectures. Mais je peux vous assurer que c'est tout un défi de trouver la bonne tangente, comme vous dites. Je m'arrête souvent dans ma rédaction pour vérifier si je ne m'éloigne pas trop, justement. Il n'est pas facile de trouver le juste milieu entre un rebondissement inattendu et un rebondissement trop improbable. Le second tome de ce récit est en continuité avec le premier, dans le style, le genre et vous devriez le trouver tout aussi passionnant. En tous les cas, je l'espère. Il sera disponible au printemps 2017.



Titre concerné : Le clavier post-mortem - Projet CPM . Commentaire publié sur le site AMAZON.FR à la page du roman - par Fred, enseignant en Belgique.

L'histoire est menée tambour battant... Le projet clavier post-mortem est à peine démarré que l'ingénieur chargé de sa réalisation a entre les mains le premier prototype. Communiquer avec les morts, savoir ce qu'il y a "après"... qui n'en a jamais rêvé? Mais au final, si tout le monde s'y met, serait-ce vraiment une bonne idée? Si un grand réseau social s'y met, quelles seront les conséquences? En fait, la communication avec les défunts ne serait pas neuve. L'Église, ses papes et ses saints y auraient eu recours dans le passé... avec des résultats mitigés. L'intrigue est bien trouvée. Vie post-mortem", réincarnation, inquisition, archives secrètes, lutte de pouvoir, tout cela, un peu tiré par les cheveux s'imbrique parfaitement comme les pièces d'un puzzle. "La "brique" (plus de 500 pages!) est plaisante à lire. La version électronique comporte encore quelques fautes, mais on les pardonne volontiers à l'auteur: le rythme de l'histoire ne laisse pas une minute où on s'ennuie. Le Vatican, ses jardins, ses archives... on s'y croirait! Et on se prend à se dire que, peut-être, dans ces archives, il y a des choses intéressantes qui sommeillent depuis... très longtemps! Bref, à lire pour le côté "polar". Et pour le côté "documentation" et "fiction-réalité"!

Titre concerné : Le clavier post-mortem- Tome 2 - Le voyage infernal !

L'intrigue est accrocheuse et on se laisse entrainer sans s'en rendre compte, comme dans la première partie. Les heures passent et la fin nous donne un choc, tout un choc ! J'ai personnellement adoré de la première à la dernière page. (Denise Desbiens)

Titre concerné : Le clavier post-mortem- Tome 2 - Le voyage infernal !

Les seconds tomes sont souvent décevants, en ce qui me concerne, mais cette fois j'ai passé un aussi bon moment qu'avec le premier tome. J'ai particulièrement apprécié votre approche de ce qui pourrait bien être une conséquence tout à fait logique à l'existence réelle de ce clavier post-mortem. D'ailleurs, s'il existait, je l'achèterais sans hésiter.
(Alain Dupras)


PAGE FACEBOOK DE L'AUTEUR ICI